Interdiction des néonicotinoïdes : un repit pour les abeilles

C’est désormais officiel : l’utilisation des néonicotinoïdes dans l’agriculture française est purement et simplement interdite. Depuis le premier septembre 2018, la loi n’autorise plus l’épandage d’insecticides contenant de la clothianidine, du thiaméthoxame, de l’imidaclopride, du thiaclopride et de l’acétamipride en raison de leurs effets dévastateurs sur les colonies d’insectes pollinisateurs. Si les défenseurs de l’environnement se réjouissent de cette mesure, les agriculteurs ne s’en satisfont pas.

Les néonicotinoïdes sont des molécules utilisées depuis les années 90 dans le secteur de l’agriculture pour débarrasser les plantes des insectes ravageurs. Devenus en quelques années les insecticides les plus utilisés au monde, les néonicotinoïdes s’attaquent notamment au système nerveux des insectes : de très faibles doses suffisent à désorienter abeilles et bourdons, qui ne retrouvent plus leur ruche, et à altérer le sperme des mâles.

Ces substances contribuent donc au déclin des colonies de pollinisateurs pourtant indispensables à l’équilibre des écosystèmes : leur interdiction, quoi que sujet à débat, est un enjeu majeur pour la protection de la biodiversité de notre planète.

“Cette interdiction place notre pays en précurseur pour la protection des pollinisateurs, de l’environnement et de la santé”, s’est réjoui sur Twitter Agnès Buzyn, ministre de la santé. Il faut en effet savoir que

...

La suite...

....

Lien source - http://feeds.feedburner.com/zegreenweb/OkzL -

- Catégorie - ZEGreenWeb.com -

Vous aimerez aussi...