Des chercheurs développent un test sanguin pour détecter le mélanome

Les scientifiques de l’Université Edith Cowan, dont les travaux sont publiés dans le journal Oncotarget, expliquent que ce test pourrait aider les médecins à déceler le mélanome, un cancer de la peau agressif, avant qu’il ne se propage dans le corps.

« Les patients dont le mélanome est détecté à un stade précoce ont un taux de survie à cinq ans entre 90 et 99 % », a déclaré dans un communiqué la directrice de l’étude Pauline Zaenker.

Dans le cas contraire, ce taux descend à moins de 50 %.

« C’est pour cela que ce test sanguin est si prometteur en tant qu’outil de détection potentiel, car il peut déceler le mélanome en phase très précoce, quand il est encore traitable », a-t-elle ajouté.

Les chercheurs ont procédé à des essais portant sur 105 patients atteints d’un mélanome primaire et 104 personnes en bonne santé.

Le test a permis de détecter un mélanome à un stade précoce dans 79 % des cas.

Actuellement, le diagnostic repose par un examen clinique effectué par un médecin. En cas de lésion suspecte, celle-ci est ôtée chirurgicalement et fait l’objet d’une biopsie.

Le test mis au point par les chercheurs permet d’identifier les auto-anticorps produits par un malade en réaction au cancer.

« Nous avons examiné un total

...

La suite...

....

Lien source - http://www.lapresse.ca/rss/990.xml -

- Catégorie - Médecine - La Presse.ca -

Vous aimerez aussi...